Protection de l'environnement

La science au service des entreprises pour lutter contre le changement climatique

Science entreprises changement climatique newsletter Tennaxia

Le 19 avril dernier, Tennaxia a assisté à la publication du guide pratique[1] pour la définition d’objectifs carbone alignés sur les connaissances scientifiques de l’initiative Science Based Targets (iSBT). Cette initiative, née d’une concertation entre le CDP[2], le Global Compact[3], le WRI[4] et le WWF[5], va permettre aux entreprises d’engager des objectifs de réduction de gaz à effet de serre, compatibles au maintien de l’élévation de la température moyenne mondiale en dessous de 2°C, voire 1,5°C. Pour mémoire les 1000 plus grandes entreprises mondiales sont responsables de 20% des émissions de GES. L’objectif est de permettre aux entreprises d’évaluer leur budget carbone en fonction de ce qui leur est possible d’émettre selon les analyses scientifiques. Cette cible carbone, qui peut être définie jusqu’en 2050, vise une contribution prometteuse du monde de l’entreprise à la maîtrise du changement climatique Cela en réponse aux engagements pris par les gouvernements lors de la COP 21.

 

Quelles entreprises sont concernées ?

Deux cas de figure peuvent se présenter :

  • SANS OBJECTIF préexistant de réduction des émissions GES : se baser sur des sources scientifiques et faire valider sa méthode par le SBT afin d’engager le bon objectif de réduction de GES
  • AVEC OBJECTIF préexistant de réduction des émissions de GES : réévaluer son objectif de réduction en le confrontant aux méthodes scientifiques et s’assurer que l’entreprise a suffisamment challengée son modèle

Dans les deux cas de figure, se fixer des objectifs incorporant les schémas scientifiques renforce la crédibilité de l’entreprise quant à sa stratégie bas-carbone Cela permet de pérenniser son activité sur le long terme. C’est en challengeant son modèle pour respecter son budget carbone que vont émerger les innovations technologiques et organisationnelles nécessaires au contingentement de la température terrestre. In fine, nous sommes conscients que s’attarder sur l’adaptation au changement climatique, est en vérité source de performance environnementale, et surtout économique. Les économies de CO2 ont un impact direct sur la diminution des coûts et la compétitivité de l’entreprise.

 

Comment engager son entreprise auprès de l’iSBT ?

Engagement Entreprise iSBT Tennaxia

Comment définir sa cible SBT ?

Les scénarios d’émissions représentent différentes modalités de répartition du budget carbone disponible dans le temps. Les scénarios mondiaux sont désagrégés par secteur et/ou par région pour prendre en considération des critères d’équité tels que la responsabilité historique des émissions, la croissance de la population, les coûts d’atténuation des émissions et les projections de développement des États.  Pour modéliser sa cible, sept méthodes sont préconisées par l’iSBT :

Tennaxia Science Based Targets - SBT Approche sectorielle (Budget carbone spécifique au secteur) :

– Sectorial Decarbonization Approach (SDA)

– 3% Solution

 

Approche économique (relative au PIB national ou mondial – Intensité carbone de l’entreprise relative à sa valeur ajoutée) :

– Carbon Stabilization Intensity target (CSI)

– CSO’s Context-Based Metric

– Corporate Finance approach to Climate Stabilizing Targets (C-FACT)

– Greenhouse gaz Emissions per unit of Value Added (GEVA)

 

Approche absolue :

– Absolute Emission Contraction

 

Les cinq incontournables à la validation de votre cible carbone ?

  • Les scopes 1 et 2 comprenant tous les GES du Greenhouse Gas Protocol (GHG Protocol) doivent être pris en considération
  • La cible doit être projetée et atteinte dans une période comprise entre 5 et 15 ans
  • La cible doit a minima être cohérente avec les données scientifiques pour établir un maintien de l’élévation de la température moyenne mondiale en dessous des 2°C
  • La cible doit prendre en compte le scope 3 si celui-ci représente plus de 40% de l’ensemble des émissions de GES des scopes 1, 2 et 3
  • L’entreprise s’engage à publier annuellement ses émissions de GES

Le 10 mars 2017, 216 entreprises étaient engagées dans l’iSBT. Ce sont désormais pas moins de 262 entreprises engagées au 3 mai dont une vingtaine d’entreprises françaises parmi lesquelles plusieurs de nos clients. Cette accélération s’accompagne de la publication des recommandations de la TCFD (Task Force on Climate-related Financial Disclosures) et de celle de l’Energy Transitions Commission qui veut impulser la réduction de moitié des gaz à effet de serre d’ici 2040.

Pour les entreprises, négocier leur trajectoire bas-carbone devient un enjeu de premier plan et un puissant levier de création de valeur.

 

 [1] Guide réalisé par Global Compact France et Compta Durable : Guide_pratique_SBT_objectifs_carbone_052017

[2] Site officiel du CDP (Carbon Disclosure Project) : www.cdp.net/fr

[3] Site officiel du UN Global Compact : www.unglobalcompact.org

[4] Site officiel du WRI : www.wri.org

[5] Site officiel du WWF : www.worldwildlife.org

Nous vous conseillons

La COP 23 sous le signe de l’adaptation au changement climatique

Élise

L’opportunité de promouvoir la biodiversité sur les sites industriels

Élise

Les ODD, une opportunité pour redynamiser politique RSE, reporting extra-financier et générer du business

Élise

Biodiversité, quels engagements pour les entreprises ?

Élise